Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2011

J’ai beau ne pas trop comprendre l’engoûment des sujets de Sa Majesté pour tous les faits et gestes liés au futur mariage princier, mais j’avoue être ravie du jour férié que cela nous offre cette année… voilà bien l’avantage de vivre dans un pays monarchique ! ;-)

Le mariage approchant à grands pas, les spéculations se font fébriles, surtout quant au look de Kate. Quel maquillage portera-t-elle ? A quoi ressemblera sa robe ? Et comment sera-t-elle coiffée ? Nous n’avons pas encore la réponse à cette dernière question, mais le nom du coiffeur qui aura une pression de malade ce jour-là a été annoncé : un dénommé James Pryce.

La nouvelle est tombée il y a quelques jours. La belle Kate Middleton a jeté son dévolu sur ce coiffeur du salon Richard Ward, basé à Chelsea. Il avait déjà coiffé la future princesse pour l’annonce des fiançailles l’hiver dernier. Le salon aurait révélé que la coiffure de Kate sera fidèle à son style habituel, naturel et fluide. On se demande encore toutefois de quoi sera ornée sa longue chevelure brune : sacrifiera-t-elle les fleurs, qu’elle aime tant, au profit d’un traditionnel diadème ? Quant au patron du salon, Richard Ward himself, il aura la charge des coiffures de la maman et de la sœur de Kate.

Il paraît que son tarif pour un coiffage n’est actuellement que de 50 livres… Mais mon petit doigt me dit que ses tarifs vont exploser au lendemain de l’évènement tant attendu et qu’il faudra s’armer de patience pour obtenir un rendez-vous avec le beau James. Tentées ?

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez aussi : Lancement – nails inc. Royal Wedding limited edition, Gina Conway, Il est venu le temps de booker vos festivals…

Publicités

Read Full Post »

Vous le savez si vous me lisez régulièrement : je suis fan d’une marque de soin découverte ici en Angleterre, j’ai nommé Liz Earle.

Si vous ne le saviez pas déjà, cette marque, basée sur l’île de Wight, a pour principe de proposer des produits les plus naturels possibles, avec de nombreux ingrédients bio. Honnêteté, simplicité et efficacité sont selon moi les mots qui caractérisent le mieux cette marque. Pas étonnant que les consommatrices britanniques craquent pour ces produits… et maintenant, les Françaises s’y mettent aussi ! Je vois de plus en plus de bloggueuses en parler, et, suite à mes interventions sur les forums du site Beauté-Test, des membres se sont aventurées à passer une commande, et les adeptes se multiplient… je crois que je vais finir par demander des royalties ;-)

Bref aujourd’hui je voudrais vous parler de trois produits que m’a envoyés la marque pour aborder le printemps avec une peau nickel : Gentle Face Exfoliator, Deep Cleansing Mask et Spot-On.

Ces trois références font partie d’une ligne de produits basés sur le principe « problème –> solution » dont tous les packagings sont beiges. Pas super glamour, mais au moins, ça ne rebutera pas les consommateurs de sexe masculin – bien pensé, en fait. La ligne comprend également un masque hydratant et un masque éclat, que je n’ai pas testés. Commençons par le commencement : le gommage.

Gentle Face Exfoliator

Comme souvent chez Liz Earle, ce produit se présente en 3 formats : flacon-pompe 70 ml, tube 50 ml (celui que j’ai reçu) et tube 15 ml.

Les promesses n’ont rien d’extraordinaire pour un gommage visage : une exfoliation douce permettant d’éliminer cellules mortes et impuretés afin de révéler une peau plus douce, plus lisse et plus saine. Les trois ingrédients-clés sont l’eucalyptus purifiant, le beurre de cacao adoucissant, et enfin les billes de jojoba qui assurent l’exfoliation.

Liz Earle recommande de commencer par un nettoyage à l’aide du cultissime Cleanse & Polish Hot Cloth Cleanser. Pour ma part, bien que j’adore ce produit, je ne vois pas l’utilité de cette étape sur ma peau normale à légère tendance mixte. Cela pourrait être utile aux peaux grasses en revanche, et, bien entendu, si la peau est maquillée. A noter : la marque déconseille l’utilisation de ce produit aux peaux sensibles.

La première chose que j’apprécie chez le Gentle Face Exfoliator est sa texture : elle est crémeuse et onctueuse, ni trop liquide ni trop épaisse, et permet de masser un long moment. Les billes de jojoba font leur travail sans être trop abrasives : les noyaux de fruits broyés, c’est sympa un moment, mais j’ai personnellement l’impression que ça « griffe » la peau plus qu’autre chose… Le côté onctueux de la texture permet d’apporter à ce moment de nettoyage intensif, une sensation de confort – sans doute grâce à la présence de beurre de cacao. L’odeur ? Une pointe d’eucalyptus, mais pas trop forte – heureusement car je suis loin d’être fan…

Rien à redire au moment du rinçage, tout part facilement et rapidement à l’eau tiède. Tamponnage (ne JAMAIS essuyer sa peau, toujours la tamponner délicatement… un conseil de base mais qu’il est bon de rappeler !) à la serviette et il est temps de juger du résultat. Très concluant, car l’ensemble promesses est tenu : les cellules mortes ont parfaitement été évincées, rendant en effet ma peau en plus douce et plus lisse et mon teint plus clair.

Mais ce qui fait toute la différence avec de nombreux gommages que j’ai pu tester (et croyez-moi, en tant que beauty-addict, j’en ai écoulé, des tubes !), c’est l’absence d’agression grâce à la douceur des billes et l’onctuosité de la texture. Par conséquent, j’ai eu la peau beaucoup moins rosie qu’avec d’autres produits de ce type, et aucune sensation de tiraillement ou d’inconfort. Du coup, bien que Liz, par prudence, déconseille le Gentle Face Exfoliator aux peaux sensibles, moi je leur dis : lors de votre prochaine commande ou passage sur un point de vente Liz Earle, offrez-vous ce produit en taille d’essai (15 ml), il se pourrait que vous vous réconciliiez enfin avec les gommages. Autre possibilité, cette astuce donnée par la marque sur son blog officiel  pour rendre la texture plus « doudou » : mélangez une dose de Cleanser et une dose d’exfoliant.

En résumé : un des meilleurs exfoliants visage que j’ai testés jusqu’à présent, je conseille sans réserve !

Deep Cleansing Mask

Après le gommage, vient naturellement le masque. En hiver, je privilégie les formules hydratantes et nourrissantes, mais dès que la belle saison arrive je me remets à nettoyer et purifier… sans agresser toutefois sinon gare à l’effet rebond !

Ce masque Liz Earle est proposé en 2 formats : kit contenant un tube de 75 ml + deux éponges naturelles (ce que j’ai reçu) et tube de 15 ml ; les éponges sont également disponibles séparément.

Sans surprise, son ingrédient-phare est l’argile purifiante (combinaison de kaolin, montmorillonite et hectorite), qui est ici associée au miel de manuka, très populaire au Royaume-Uni, et qui, sur la peau, a des effets apaisant, cicatrisant, antibactérien. En bonus, de l’huile de géranium rosat pour tonifier et rééquilibrer la peau.

Passons au test maintenant… Bon, autant vous l’annoncer tout de suite : je vous conseille de vous enfermer à clé dans la salle de bain, ou alors d’utiliser ce produit quand vous êtes seule et tranquille chez vous. Car c’est tout sauf un instant glamour : la texture est d’une teinte gris foncé un peu verdâtre, et l’odeur est assez médicamenteuse. Bon, au moins, on est sûrs que Liz n’a pas joué de colorants et parfums dans sa formule, mais du coup, côté plaisir d’utilisation, on repassera.

La texture, pour en revenir à elle, est relativement fluide, mais ne dégouline pas. Elle est comme légèrement gélifiée (le gel d’aloès est le premier ingrédient de la liste, tout s’explique !), et se répartit très facilement sur la peau. Durant le temps de pose, elle sèche, évidemment, mais j’ai ressenti moins de tiraillements qu’avec d’autres masques purifiants à l’argile. En revanche, les picotements sur les ailes du nez, je m’en serais volontiers passée…

Après 5 à 10 minutes, il est temps de retirer ce masque. A la façon des esthéticiennes, Liz Earle recommande l’utilisation de deux éponges. Fournies d’office avec le tube de 75 ml, ces éponges naturelles sont à tremper dans de l’eau tiède : n’hésitez pas à les tremper plusieurs fois afin de bien les assouplir, mais n’oubliez pas non plus de les essorer. J’utilise les deux éponges à la fois, là encore, comme les esthéticiennes : une éponge pour chaque moitié du visage, avec des mouvements de l’intérieur vers l’extérieur. Je rince, essore et recommence, jusqu’à ce que le produit soit entièrement éliminé. Heureusement, grâce à sa texture gélifiée, il part assez facilement : ça tombe bien, car je déteste me retrouver avec des traces d’argile sur la racine des cheveux, les ailes du nez ou le menton. A la fin, geste très « liz-earlien » : un petit splash d’eau froide afin de tonifier et resserrer les pores.

Ma peau souffre rarement d’imperfections : oui, j’ai de la chance, mais avec tous les cosmétiques que j’utilise depuis le tout début de l’adolescence… encore heureux ! Bref, pour cette raison, je n’ai pas vu de différence absolument flagrante après utilisation du Deep Cleansing Mask. Oui, mes pores sont un peu resserrés, d’où un grain de peau affiné, mais c’est tout. Je suis légèrement déçue par ce masque, non seulement parce que je n’ai pas eu de réel plaisir à l’utiliser (odeur et texture), mais aussi car j’attendais plus de douceur et plus d’éclat. Peut-être que pour le premier, je devrais me contenter de l’exfoliant, et pour le second, tenter le Brightening Treatment Mask…

Spot-On

Le p’tit dernier, ce n’est pas moi mais mon chéri qui l’a testé. Il s’agit d’un roll-on aux huiles essentielles d’arbre à thé, de mélisse et de lavande, aux propriétés antiseptique, antibactérienne et cicatrisante. Son nom contient un jeu de mot : spot signifie « bouton », et l’expression spot on veut dire « nickel », « impeccable ». Je n’ai pas vraiment l’utilité de ce type de produits, mais mon homme, oui : entre son dos d’ado (j’espère qu’il ne lit pas ces lignes !) et sa peau hyper sensible au rasage, il a été le cobaye idéal !

Sur les boutons, l’efficacité est assez spectaculaire : appliqué le soir avant le coucher, Spot-On a déjà fait son effet le lendemain en asséchant et minimisant les imperfections. Sur les coupures dues au rasage en revanche, pas de miracle, et une sensation de picotement qui l’a fait râler comme pas possible ! Autre chose que lui comme moi avons moyennement appréciée : l’odeur vraiment forte du produit – pas désagréable, mais vraiment trop présente, surtout quand on va se coucher juste après l’avoir appliqué car on ne sent plus que ça dans la chambre… C’est rédhibitoire pour moi, mais les peaux à problèmes apprécieront sûrement l’efficacité redoutable contre les imperfections, le tout avec une formule sans alcool – assez rare pour être signalé.

Dans l’ensemble, je suis plutôt contente de ce programme « Nettoyage de Printemps » proposé par Liz Earle, et retiendrai le Gentle Face Exfoliator comme un de mes gommages préférés ! Quant au masque, s’il m’a moyennement séduite, je crois que je vais continuer d’utiliser les éponges livrées avec pour retirer d’autres masques : j’adore l’efficacité et le geste façon esthéticienne.

Racontez-nous… Avez-vous mis en place un programme pour arborer une peau nickel à l’arrivée des beaux jours ? Avez-vous trouvé le duo gommage-masque idéal pour vous y aider ?

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez aussi : Liz Earle (nettoyant, lotion, hydratant et parfum), Du nouveau chez Liz Earle (capillaires & solaires), Menu d’hiver chez Liz Earle : nutrition et revitalisation (crème mains & lait corps)

Read Full Post »

Special Guest : Cecysmily

Pour commencer cette belle semaine de printemps, je vous propose de découvrir, si vous ne le connaissiez pas, l’excellent blog de Cécile, alias Cecysmily. Expatriée à Manchester, elle propose des reviews pointues des produits de beauté qu’elle utilise, avec une prédilection pour le maquillage, et en particulier pour les marques made in UK. En raison des points communs qui rapprochent nos deux blogs, j’ai voulu tout savoir sur la jolie beauty-addict mancunienne d’adoption qui se cache derrière « Les Folies de Cécy ». Interview.

 

Que fais-tu de beau à Manchester?
Je suis étudiante en marketing pour encore deux mois à la business school de Manchester. Je connaissais déjà cette ville absolument incroyable pour y avoir déjà il y a quelques années. J’ai été à peu près partout en Angleterre depuis, je n’ai retrouvé nulle part ailleurs cette atmosphère mancunienne.

 

Quel produit de beauté français te manque depuis que tu vis en Angleterre?
Je suis partie avec un gros bidon de lotion Sebium H20 de Bioderma et un tube de Zéniac LP fort, je me fais réapprovisionner régulièrement par ma famille car ce sont mes produits soin indispensables pour entretenir ma peau mixte. Les produits de parapharmacie sont difficiles à trouver ici, c’est probablement ce qui me manque le plus.

 

Quelles marques voudrais-tu voir débarquer en France?
Pour les cheveux, Aussie. Cette marque est absolument géniale, les shampoings et masques sont d’une efficacité redoutable et tous les produits sentent très bon.

Soap & Glory pour les soins, j’aime beaucoup le côté funky et un peu décalé de cette marque.

Pour le maquillage, globalement je trouve que toutes les marques de Boots – 17, Collection 2000 etc – sont de très bonne qualité et ont un prix correct.

Je dois aussi citer la marque FAMOUS, exclusivité Superdrug, qui est définitivement la marque qui m’a le plus surprise ici: des produits d’une qualité exceptionnelle, des palettes sublimes, tout ça pour un tout petit prix.

 

Quels produits made in UK sont devenus tes indispensables?
– Les masques 3 minute miracle d’Aussie, pour leur odeur, leur packaging, leur efficacité et surtout parce que j’aime l’image de cette marque.

– L’après-shampooing Salon Silk de Tresemmé, dont j’ai déjà parlé sur mon blog (le concours est fermé).

– Le gommage pour les jambes de Soap & Glory : mon gommage préféré. Il sent vraiment, mais vraiment bon (la barbe à papa?) , et laisse un film hydratant quand on sort de la douche, ça laisse les jambes toutes douces.

– Les fards à paupière FAMOUS et MUA, rapport qualité-prix imbattable. Ces deux marques sont des exclusivités Superdrug.

– Pour les parfums, je suis chauvine et je reste sur du 100% français – Chanel, Dior et L’Artisan Parfumeur. J’ai beaucoup aimé la fragrance de Soap & Glory, qui sent donc à peu près pareil que toute leur gramme de soins, mais elle n’a aucune tenue donc j’ai renoncé à me la procurer.

 

Quel est ton place to be beauté à Manchester?
Je ne vais pas être très originale, mais le grand Boots sur Market Street, c’est mon paradis.

 

Quelle est ton icône beauté anglaise préférée?
Florence Welch (du groupe Florence & The Machine) : je la trouve sublime.

 

Si tu devais définir le maquillage des Mancuniennes en trois mots?
– Liberté : Une grande liberté dans le choix des vêtements et du maquillage, la majorité des jeunes Anglaises se lookent de manière très excentrique si on compare avec la France. Une vraie bouffée d’air frais… Je suis horrifiée quand je reviens à Paris de voir du gris, du noir, du gris, du noir, du marron et souvent pas de maquillage du tout…

– Pâleur : Je trouve qu’à Manchester, les filles respectent plutôt bien leur peau claire et je ne vois pas souvent de visages orange.

– Blush : beaucoup, beaucoup de blush, pas mal d’Anglaises ont la main très (trop?) lourde…

 

A Manchester, tu te fais la plus belle pour…
…sortir avec des amis. Un vrai bonheur de pouvoir jouer à la femme fatale d’un soir sans pour autant être cataloguée comme une fille de mauvais genre… Je vais toutes les semaines à 5th Avenue notamment, THE boîte étudiante, musique 100% indie, je ne m’en lasse pas. Une petite anecdote? Une de mes activités préférées quand je vais en boîte c’est de parler maquillage avec les Anglaises dans les toilettes : Satin Taupe, Colle Duo, Laguna Bronzer… des futilités bien agréables.

 

Merci pour cette interview Cécy, et à très bientôt !

 

PS : Je me suis prêtée au jeu chez ma consœur, cliquez ici pour voir mon interview !

 

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez aussi: a French beauty-addict in London souffle sa première bougie !, Bienvenue sur mon blog!, À propos

Read Full Post »

Quand on est expatrié, on ne peut pas s’empêcher de comparer, en permanence, le pays où l’on vit avec celui d’où l’on vient. Et quand en plus ça touche à votre passion et/ou à votre profession, ça devient carrément un tic! C’est pour cette raison que je vous ai déjà bassinés avec des histoires captivantes comme les soins pour les pieds dont la consommation britannique est impressionnante, les habitudes différentes en termes de parfumage, l’engouement pour les shampooings secs etc…

La série continue aujourd’hui avec un autre sujet qui nous différencie, de chaque côté de la Manche : la douche et le bain.

Le bain, c’est bien connu, est une pratique très ancienne, qui remonte aux Romains (au moins). D’ailleurs lors de votre prochain passage en Angleterre, n’hésitez pas à faire une excursion d’une journée ou deux à Bath, très jolie ville appelée ainsi car elle était dédiée aux bains du temps des Romains…

La douche, elle, bien qu’elle ait été pratiquée de façon très basique depuis bien longtemps, à l’aide de seaux d’eau qu’on se versait dessus, est restée peu usitée jusqu’au 19ème siècle. C’est à ce moment-là que cette pratique s’est modernisée et démocratisée, pour évoluer vers les systèmes que nous connaissons aujourd’hui. Dans de nombreux pays, y-compris en France, elle a carrément détrôné le bain : trop long, trop coûteux, pas génial pour l’environnement… aujourd’hui, un bain est devenu un plaisir plus rare, que l’on s’accord quand on a du temps pour soi et qu’on ressent un besoin de relaxation.

Du coup j’ai été surprise de voir à quel point la pratique du bain est restée particulièrement vivace au Royaume-Uni ! Je l’ai remarqué non seulement dans les pages des magazines, où l’on vous conseille de prendre un bain pour toutes sortes de raisons (quand on sent qu’on va attraper froid, quand on a eu une journée stressante au boulot, pour délasser les muscles après le sport…), ainsi que dans les émissions sur la maison où la baignoire est l’objet de toutes les attentions, mais également dans les rayons des magasins, où toute marque qui se respecte, peu importe son positionnement (y-compris écolo !), sa cible (djeun’s inclus) ou son circuit de distribution, se doit de proposer des produits pour le bain. Voici ma sélection :

La plus complète

Avec pas moins de huit produits à utiliser dans l’eau de votre bain, la marque Sanctuary, du nom du spa éponyme situé à Covent Garden, est une des plus populaires. Disponible notamment chez Boots, elle a fait du bain une de ses spécialités : crème, lait, huile, mousse, il y a pour tous les goûts. Mention spéciale au Soothing Bath Milk (£9.45) dans son bocal en verre rétro et au Bidadari Shimmering Bath Crème (£8.43) qui promet de laisser votre peau toute scintillante !

La plus chic

Un geste que les Anglaises adorent au moment du bain, est de verser quelques gouttes d’huile parfumée dans l’eau. Ce type de produit, pas très commun en France, donne une senteur intense à l’eau du bain, et transforme ce moment de plaisir en un moment de soin : au sortir de la baignoire, la peau est recouverte d’un léger film satiné… d’où la nécessité de choisir un produit de qualité pour que la sensation ne vire pas au poisseux ! Une des marques chouchoutes en la matière est Jo Malone, dont vous pouvez trouver les produits en France (quelques boutiques en propre, et stands dans les grands magasins). La griffe londonienne ne propose pas moins de 15 huiles différentes (£38 /50€ – si vous êtes fans, un petit séjour shopping à Londres s’impose), qui s’accordent avec ses parfums, et qui constituent un cadeau classique entre Anglaises. Pour ma part, j’aimerais bien me faire offrir la Orange Blossom, ou peut-être la Blue Agava & Cocoa – à bon entendeur…

La plus pointue

Peut-être vous souvenez-vous de la marque Abahna dont je vous avais parlé ici. Spécialisée dans les produits pour le bain (d’où son nom), cette marque 100% British, design et écolo, a récemment fait peau neuve : nouveaux packagings, deux nouvelles senteurs, des produits inédits… Articulée autour de quatre senteurs, elle propose une expérience du bain totale : bain moussant, huile de bain, mais aussi bougies et diffuseurs de parfum d’ambiance assortis sont au programme. Alors, vous êtes plutôt Mandarine et Bergamote de Sicile (revitalisant), Rose Lilas & Géranium (relaxant), Pamplemousse Blanc & May Chang (rafraîchissant) ou Frangipanier & Fleur d’Oranger (apaisante) ? Pour moi ça sera la dernière, un produit de chaque si possible !

La plus gourmande

Sans aucun doute la ligne de bains moussants de la gamme Natural Collection de Boots. Avec ses tarifs plus qu’abordables (£2.03 les 250 ml, promotions régulières), voilà le produit à ramener aux sceptiques du bain ! Fraise sauvage, Musc glacé, Mangue-papaye, Vanille, Minéraux marins ou Fruit de la passion, le plus difficile sera de n’en emporter qu’un (ou deux, ou trois…).

Et vous, prenez-vous souvent des bains ? Ou aimeriez-vous en prendre plus souvent ? Ici, même dans les petits appartements londoniens, on trouve une baignoire plutôt qu’une douche. Alors pour ma part, et sur les bons conseils de mon masseur, je vais en profiter dès ce soir…

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez aussi : Il est venu le temps de booker vos festivals…, Le parfum, un produit comme les autres, Au rayon Foot Care, c’est le pied!

Read Full Post »